UNIS

UNIS

L’océan nous sépare de ses vagues et vents
Chauds ou froids c’est selon, ses sinueux courants
Esquivent les sirènes et t’apportent en chantant
L’inépuisable flot de mes doux sentiments

Le printemps nous sépare, tous ses anniversaires
Chauds ou froids c’est selon, l’automne puis hiver
Magnifient ton visage, et l’été tu conquiers
Où que sourient tes yeux mon cœur meurtri t’espère

Un envol nous sépare quand s’enfuient les détails
Chauds ou froids c’est selon, une poutre une paille
Quand nos lèvres s’embrassent nos corps s’encanaillent
Dans l’infinie tendresse d’une mémoire sans faille

Non rien ne nous sépare, quand viennent les frissons
Chauds ou froids c’est selon, d’une fleur d’un glaçon
D’un arpège un accord, indicible émotion
La musique et l’amour, nos cœurs à l’unisson

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site