INTERVIEW

INTERVIEW

 

Une interview exclusive du Père Noël, qui va se révéler sous son vrai jour !

 

En participation à l'anthologie « Contes pour Noël » du collectif d'auteurs GR746

 

Extrait :

- Bonsoir. Je tiens tout d'abord à vous remercier pour l'exclusivité que vous nous avez accordée. Vous ne donnez jamais d'interview. Pourquoi avez-vous décidé ce soir de vous adresser à la population ?

- C'est moi qui vous remercie de me donner la parole. J'ai voulu, en m'exprimant à votre micro ce soir, sensibiliser les téléspectateurs à ce qui n'est plus une menace, mais déjà une catastrophe. Le réchauffement de la planète n'est pas un risque à telle ou telle échéance. C'est un fait tangible, c'est une certitude. Le réchauffement est bel et bien amorcé et ses effets ont déjà des conséquences irréversibles.

- Par exemple ?

- La banquise fond. Le Grand Nord n'est plus cette immense étendue blanche que nous avons tous connue. Il s'agit désormais d'une steppe désertique, d'où la vie s'efface doucement faute d'avoir eu le temps de s'adapter.

- Quelles sont les conséquences concrètes de ce changement ?

- Il n'y est plus possible de se déplacer à ski, en motoneige ou en traîneau. Les livraisons ne sont donc tout simplement plus possibles et j'ai dû délocaliser la production.

- Que deviennent les ouvriers ? Le chômage ?

- Ils doivent se rendent à l'évidence. Leur outil de travail est condamné. Ils ont donc finalement accepté de continuer à collaborer au sein de nos nouvelles unités de production. Je leur ai octroyé une prime et les ai nommés contremaîtres. Chacun d'eux a désormais sous sa responsabilité une cinquantaine d'ouvriers au moins. C'est une sorte d'ascenseur social ; transformation du négatif en positif...

- Où sont implantées vos usines désormais ? En Europe de l'Est ?

- Non. Principalement en Chine et en Inde.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site